Atelier de formation communautaire du projet INDIGO : Des avancées significatives dans l’élaboration du Projet d’Établissement de l’UGANC !

Comme annoncé dans le programme, l’atelier de formation communautaire dans l’élaboration du Projet d’Établissement de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry dans le cadre du projet  INDIGO (Internationalisation et Développement des Indicateurs pour une meilleure Gouvernance de l’Enseignement Guinéen) a eu lieu, le 14 juin 2022, dans la salle des fêtes de l’institution au compte du Work Package 4 (WP4). A cette rencontre, il y avait les partenaires européens (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Université Européenne de la Viadrina, Université de Liège), les membres du Comité de pilotage,  du Groupe de travail transversal et des Groupes de travail thématiques ainsi que des étudiants de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

La rencontre a commencé par le mot de bienvenue de Monsieur le Recteur, Dr Alpha Kabinet KEITA. Au cours de son speech, Dr KEITA a rassuré les partenaires européens de son engagement à accompagner le projet qui constitue, d’ailleurs, les préoccupations des autorités universitaires. « Comme toutes les universités, l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry s’inscrit dans la dynamique d’amélioration constante de sa gouvernance sur tous les plans. C’est pourquoi, je prends l’engagement de porter ce projet ».

Dans sa communication, la Coordinatrice du projet INDIGO et la Directrice des Relations Internationales de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, Dr Annie SORIOT, tout d’abord, donnera les enjeux de la journée de formation communautaire avant de faire un bref aperçu des objectifs du projet. «L’objectif du projet INDIGO, c’est d’améliorer la gouvernance des universités pour conclure une meilleure employabilité des jeunes, d’une part, promouvoir la coopération internationale, d’autre part.»

Elle a rappelé que le projet INDIGO a permis à trois grandes universités guinéennes et huit Institutions d’Enseignement Supérieures des provinces de la Guinée, mais aussi avec l’Ambassade de France, l’Agence Française de Développement, l’Agence Belge de Développement, entre autres, de travailler ensemble depuis un peu plus de deux ans.

Ensuite, ce fut le tour de Pr Fodé Mohamed SYLLA, le Point Focal du projet INDIGO de l’UGANC, de faire un bref historique de la participation de cette institution dans la mise en œuvre du projet : des premières rencontres à Conakry, la rencontre à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne qui a permis de mettre en place les instruments de travail à travers les Work packages au nombre de 8, des travaux à l’Université Kofi Annan de Guinée, l’atelier de formation à l’Université Européenne de la Viadrina, en Allemagne, ainsi que l’atelier de restitution à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry qui a mis ensemble tous les partenaires à part entière et associés.

Dans sa communication, Dr Mariama BEAVOGUI, vice-recteure chargée de la recherche a présenté l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry : instances et de la méthodologie de travail dans le cadre de la définition du Projet d’établissement (PE) dans laquelle elle parlera du Comité de pilotage, du Groupe de travail transversal et les Groupes de travail thématiques.

De son côté, Pr Mohamed Sahar TRAORE abordera  les « Stratégies d’élaboration du Projet d’Etablissements de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry ». Dans sa communication, il fera ressortir le dignostic effectué par les nouvelles autorités à travers une enquête effectuée auprès de toutes les composantes, à savoir, l’administration, enseignants-chercheurs, étudiants et entreprises. Elle permis de mettre à nu les Forces, les Faiblesse, les Menaces et les Opportunités de l’institution.

Dr Mohamed Kerfalla CAMARA quand à lui, il a communiqué sur la « Gouvernance Universitaire et Planification Stratégique: Modèle de l’Université Européenne de la Viadrina dans le système d’enseignement supérieur Allemand et le modèle de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry ». Dans sa communication, il a fait le parallèle entre les deux institutions avant de tirer une conclusion selon laquelle, il est possible que chaque institution tire le meilleur d’une institution pour être plus performante.

Dr Taliby Dos CAMARA, le dernier intervenant, il a communiqué sur les « Enjeux de la communication dans la mise en œuvre du Projet d’Etablissement de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry ». Dans sa communication, il a fait la présentation du Service de l’Information et de la Communication de l’UGANC (missions et actions), Comment communiquer pour faire vivre le Projet d’Etablissement ? Pourquoi communiquer sur le Projet d’Etablissement ? Déterminons les cibles et leurs comportements. Que souhaitons-nous obtenir des cibles ? Quelles actions à mettre en œuvre pour l’atteinte des objectifs (en interne et externe)? Évaluons nos actions pour corriger nos faiblesses. Et enfin, une conclusion.

 

Après, Dr Julien, Directeur Adjoint des Relations Internationales de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne et membre de la Coordination du projet INDIGO a fait le bilan du projet à travers les différents indicateurs au niveau de chaque Work package à travers un cheminement ordonné et coordonné des actions.

 

La rencontre a pris fin par la lecture vers 16h30 par la lecture du rapport par M. Malé CAMARA, Directeur par intérim du Service des Relations Extérieures, de la coopération Scientifique et Technique de l’UGANC.

Laisser un commentaire