Fin de la réunion extraordinaire du Conseil Consultatif Général du CAMES à l’UGANC: Plus de 20 Enseignants-Chercheurs et chercheurs guinéens décorés !

L’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry a abrité du 28 février au 02 mars 2022, la réunion extraordinaire du Conseil Consultatif Général du CAMES. Durant trois jours, les experts du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) ont échangé sur l’adoption du rapport de la réunion du CCG du mois de septembre 2021, l’examen des comptes rendus des activités statutaires réalisés en 2021, l’examen des rapports des commissions mises en place par le Secrétaire Général du CAMES, la communication avec les Enseignants-chercheurs guinéens sur les modalités de la promotion en grades académiques dans les différents CTS et le renouvellement du Bureau du Comité Consultatif Général.

La cérémonie de clôture présidée par la Ministre guinéenne en charge de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et l’innovation, Dre Diaka SIDIBE, a connu la présence du Secrétaire Général par intérim du CAMES, les représentants des 19 pays membres de l’organisation, les 29 récipiendaires des titres et de très nombreux cadres et Enseignants-chercheurs.

L’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry a été représentée par une forte délégation conduite par Monsieur le Recteur, Dr Alpha Kabinet KEITA. A ses côtés, il y avait le vice-Recteur chargé des études, Dr Mohamed Ansoumane CAMARA, la Secrétaire Générale, Dre Oumou KOUROUMA, les Doyens de facultés, les Directeurs Généraux, des Vice-Doyens, des Secrétaires Généraux des facultés, des Chefs de Départements, des Directeurs de Programmes et des Enseignants-chercheurs de rangs magistral ainsi que des responsables des services d’appui.

Dans sa communication, le Secrétaire général par du CAMES, Prof. Maurice Aurélien SOSSO a indiqué les principales recommandations des travaux qui se résument sur deux points inscrits à l’ordre du jour, à savoir : Renforcer la cohésion entre les différents Etats membres de l’espace CAMES.

« Veiller à ce qu’on puisse partager les différents référentiels que nous avons élaborés pour la promotion de l’Enseignement Supérieur et également la promotion des Chercheurs et des Enseignements-Chercheurs dans notre espace.  Le deuxième élément, c’est de faire en sorte que tous les pays puissent faire en sorte que les Enseignants puissent bénéficier de la connectivité nécessaire aux différents travaux», a–t- dit.

Il a poursuivi en disant qu’aux yeux des participants, la République de Guinée, membre fondateur du CAMES a donné l’exemple en montrant de plus tout l’intérêt qu’elle accorde aux activités, au programme statutaire du CAMES. « J’exhorte vivement la communauté universitaire et scientifique guinéenne à s’approprier d’avantage les outils élaborés par le CAMES et mis à la disposition de ces Etats-membres dans un cadre de solidarité mutuel. Cela va nécessiter un accompagnement soutenu du secrétariat général du CAMES», a ajouté Pof. Sosso.

Avant le discours de clôture des assises du CAMES de Conakry, 29 Enseignants-Chercheurs et Chercheurs promus ont été décorés, dont 26 au grade de chevaliers et 3 au grade d’officiers.

Dans son allocution de clôture, la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Dre Diaka SIDIBE a exprimé être convaincue que la Guinée a pu répondre de façon très satisfaisante à l’invitation du CAMES, pour honorer ses engagements vis-à-vis de cette organisation.

 « Il y a eu l’adoption du rapport de la réunion du CCG du mois de septembre 2021, l’examen des comptes rendus des activités statutaires réalisés en 2021, l’examen des rapports des commissions mises en place par le Secrétaire Général et le renouvellement du Bureau du Comité Consultatif Général. Nous avons été très honorés par cette marque de sympathie et surtout de recevoir 19 Etats-membres du CAMES en République de Guinée, c’est vraiment un très grand honneur. C’est le lieu et la place de remercier tous ceux qui ont contribué pour la réussite de cette réunion extraordinaire », a-t-elle indiqué.

Aux Recteurs, Directeurs Généraux et Enseignants-Chercheurs guinéens, elle a dit ceci : « C’est de pouvoir participer désormais très solennellement à toutes les activités du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur. Nous avons notre place, nous avons beaucoup de volonté aujourd’hui à redorer le blason de l’Enseignement Supérieur guinéen. J’en appelle à toutes les directions générales de l’Enseignement Supérieur de veiller scrupuleusement à l’implication de toutes nos institutions d’Enseignement Supérieur, des Centres de Recherche et de Documentation, à la participation des activités du CAMES », soutient Dr Diaka SIDIBE.

Cependant, le Professeur Maurice Aurélien SOSSO, en fonction à la tête du CCG depuis 2017, a laissé la place au sénégalais Professeur Ahmadou Aly M’BAYE, recteur de l’Université Cheick Anta Diop de Dakar, président entrant, pour un mandat de 3 ans renouvelable une fois.

Après la cérémonie, visiblement très satisfait des conditions les meilleures dans lesquelles les travaux du CAMES se sont déroulés, Monsieur le  Recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Dr Alpha Kabinet KEITA a dit ceci : « Hier j’ai été très honoré que l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry soit choisie pour abriter la réunion extraordinaire du Conseil Consultatif Général du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES), et aujourd’hui, je suis très heureux que les travaux se passent dans les meilleures conditions. Je félicite et remercie très sincèrement tous les cadres et personnels de l’institution qui se sont impliqués positivement dans les préparatifs des lieux. Je remercie également le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’innovation ainsi que le Gouvernement pour leur appui et leur accompagnement, singulièrement Madame la Ministre, Dre Diaka SIDIBE avec ses cadres qui est resté à nos côtés jusqu’à la fin des travaux. Enfin, j’invite les Enseignants-Chercheurs et les Chercheurs de l’UGANC à capitaliser les enseignements reçus lors des travaux des CTS afin d’augmenter très significativement, le nombre de participants à la promotion en grades académiques du CAMES. »