UGANC : Le CAMES a ouvert les travaux du CCG en présence des représentants des 19 pays membres à Conakry

Les travaux de la réunion du Comité Consultatif Général (CCG) du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES) ont démarré ce lundi, 28 février 2022 dans le nouvel amphithéâtre flambant neuf de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, en présence de la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Dre Diaka SIDIBE en compagnie de son homologue de l’Enseignement Technique et de la formation professionnelle, M.Alpha Boubacar BARRY, des responsables du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, des membre du Bureau Exécutif du CAMES, des Recteurs, des Présidents d’Universités, des Directeurs Généraux des Institutions d’Enseignement Supérieur et de Recherche Scientifique de la Guinée et des représentants des 19 pays membres du CAMES.

La délégation de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry a été conduite par Monsieur le Recteur, Dr Alpha Kabinet KEITA en compagnie des vice-Recteurs Dr Mohamed Ansoumane CAMARA, chargé des études et Dre Mariama BEAVOGUI chargée de la recherche, de la Secrétaire Générale, Dre Oumou KOUROUMA, les Doyens de facultés, les Directeurs Généraux, des Vice-Doyens, des Secrétaires Généraux des facultés, des Chefs de Départements, des Directeurs de Programmes et des Enseignants-chercheurs de rangs magistral ainsi que des responsables des services d’appui.

Monsieur le Recteur de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Dr Alpha Kabinet KEITA, dans son allocution de bienvenue, a salué et remercié sincèrement les illustres hôtes pour avoir fait le déplacement de Conakry, le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation et le Gouvernement Guinéen pour l’appui à la tenue de cette importante messe du Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur. Il a terminé en souhaitant aux participants étrangers, un excellent séjour de travail sur la terre africaine de Guinée.

Pour le président du CAMES, Professeur Maurice Aurélien Sosso, dans sa communication, il a indiqué ceci : « Ces retrouvailles sont aussi un lieu d’échanges certainement scientifique, mais permettent également de renforcer le dialogue interculturel entre nos nations, nos peuples dans lequel nos différences évidentes constituent des déterminants de notre force communautaire (…) Nous devons consacrer notre sagesse et notre intelligence pour une bonne exécution de cet ordre du jour afin de garantir le succès que nous souhaitons à ces assises extraordinaires pour mieux orienter les décisions de la plus haute instance de notre institution commune à savoir orienter les décisions du conseil des ministres qui se tiendra sûrement en fin du mois de mai 2022, en République démocratique du Congo ».

Pour lui, la convocation de la présente session a en effet pour ultime objectif d’examiner les questions d’ordre académique et scientifique à soumettre à la prochaine session ministérielle qui prendra des résolutions et des décisions idoines à la hauteur des mutations que connaît l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique.

Dans son discours d’ouverture des travaux, la Ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Dre Diaka SIDIBE, a, au nom du Gouvernement guinéen, sollicité l’accompagnement, l’expertise du CAMES en vue de favoriser une meilleure participation des universités guinéennes aux différents programmes et activités de l’organisation continentale.

« La Guinée est un pays membre fondateur du CAMES. Elle apprécie toute son importance pour le progrès scientifique et économique de nos pays membres. Elle s’acquittera donc de ses obligations vis-à-vis de l’institution. Car, nous sommes conscients et convaincus que la problématique de la qualité des enseignements, des apprentissages et des activités de recherche ne trouvera de solution durable que lorsque tout un chacun y prendra sa part de responsabilité. C’est dans ce sens que le gouvernement guinéen par ma voix sollicite l’accompagnement de l’expertise du Cames en vue de favoriser une meilleure participation des universités guinéennes aux différents programmes et activités de notre organisation », a sollicité la ministre Diaka Sidibé.

« A ma connaissance, depuis 2014, c’est cette année que notre pays accueille finalement une réunion extraordinaire du comité consultatif général » avant de citer qu’aujourd’hui 19 pays sont membres du CAMES : « le Bénin, le Burkina Faso, le Burundi, le Cameroun, la République centrafricaine, le Congo, la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, la Guinée Bissau, la Guinée équatoriale, le Madagascar, le Mali, le Niger, la République démocratique du Congo, le Rwanda, le Sénégal, le Tchad et enfin le Togo ».

A noter que durant trois jours, il sera question de travailler sur l’adoption du rapport de la réunion du CCG du mois de septembre 2021, de l’examen des comptes rendus des activités statutaires réalisés en 2021, de l’examen des rapports des commissions mises en place par le Secrétaire Général du CAMES, de la présentation d’un ouvrage sur le système LMD, mais aussi le renouvellement du Bureau du Comité Consultatif Général.