Projet INDIGO : Le séminaire de formation des 30 cadres guinéens se poursuit à l’Université Européenne de la Viadrina à Franckfort-sur-Oder

Depuis quelques jours, une forte délégation de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry prenne part à un séminaire de formation modulaire avec d’autres Universités partenaires à part entière dans le cadre du projet INDIGO, à l’Université Européenne de la Viadrina à Franckfort-sur-Oder sur le thème de « Renforcement des compétences des dirigeants et des personnels des autorités et des universités en matière d’assurance qualité et de planification de Projet d’Etablissement ».

Cette formation rentre dans le cadre des travaux du workpackage 3 (WP3) Coordonné par l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et l’Université Européenne de la Viadrina de Franckfort-sur-Oder.

Après le lancement des travaux dans la salle 09, la Présidente de l’Université Européenne de la Viadrina, Prof.Dr. Julia von BLUMENTAL et le Chancelier M. Niels HELLE-MEYER, ont co-animé deux sessions plénières  sur le thème : « Gouvernance Universitaire et Planification Stratégique ». Au cours de leur exposé, les panélistes ont développé la place de l’Université Européenne de la Viadrina dans le système d’Enseignement Supérieur Allemand. Selon les intervenants, les Etablissements d’Enseignement Supérieur ont besoin d’une Gouvernance adéquate pour remplir leurs missions, organiser leur développement et protéger les libertés académiques de leurs membres (…) La gouvernance d’un Etablissement d’Enseignement Supérieur doit prendre en compte les différents intérêts des membres de l’institution ; elle doit répartir les possibilités d’action de telle sorte que l’autonomie des acteurs individuels soit préservée et qu’ils puissent se coordonner en faveur de l’institution dans son ensemble.

Quant à la deuxième plénière : « La fondation de la Nouvelle École européenne d’Études numériques (ENS) de la Viadrina ». Les panélistes ont insisté sur l’indispensable nécessité d’avoir une convention d’objectifs avec le Ministère des Sciences, de la Recherche et de la Culture de l’Etat fédéré de Brandeboug. Le Financement est égal à gestion par objectifs. La durée d’une convention est de 5 ans. L’Université rend compte chaque année de l’état d’avancement de la mise en œuvre des différents projets à travers un rapport détaillé. Les conditions de la mise en œuvre de la création de la Nouvelle Ecole Européenne d’études numériques à l’Université Européenne de la Viadrina sont : engagement de bons scientifiques répondant aux normes pour les postes de Professeurs ; modèle de leadership pour booster la formation ; innovation dans la structure du personnel et structure administrative adaptée aux besoins.

Le mardi 9 novembre 2022, les Universités européennes partenaires et l’ANAQ Guinée ont présenté chacune leurs modèles d’évaluation dans les différents domaines stratégiques. Sous la modération du Prof. Mohamed Sahar TRAORE, l’Université européenne de Viadrina, l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité de Guinée, l’Université de Liège, ont expliqué les processus allant de la collecte des données à la validation et/ou à la labélisation d’un programme de formation. Il a également été question de l’évaluation des organes de gestion (administration Universitaire notamment). Dr Annie SORIOT et Dr Claire JEANNET ont présenté les indicateurs et pilotages par grands domaines de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Le même exercice a été fait par Elena Chane-Alune de l’Université de Liège. Elle s’est surtout intéressée aux indicateurs gouvernances, finances et ressources humaines.

A la suite des présentations, chaque Institution guinéenne a été appelé à réfléchir sur la pertinence des indicateurs qui sont les leurs. Véritable mise en cause sur les acquis et les perspectives. Les travaux de cette deuxième journée ont pris fin par la présentation des indicateurs issus des réflexions.

La journée du 10 novembre 2021 est consacrée à la présentation des plans d’action définitifs des Universités guinéennes. Dr. Ibrahima Moria CONTE de l’Université Kofi Annan de Guinée, Dr. Mariama BEAVOGUI de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry  et Pr. Momoya SYLLA de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia-Conakry ont présenté à tour de rôle la version finale des plans de rédaction de leur  Projet d’Établissement et des moyens de mise en œuvre. Cette journée a pris fin par une visite guidée de la ville de Francfort-sur-l’Oder.

La fin des travaux de cette journée a été sanctionnée par présentation de la méthode de travail et la désignation des rapporteurs par institution guinéenne en vue de la restitution à Conakry. Dr Mohamed Kerfalla CAMARA pour l’UGANC, M. Sayon CAMARA pour l’UGLCSC, Aboubacar CAMARA pour l’ANAQ, Yao AGBENO pour l’UKAG et Dr Abdoulaye Sankhon pour le MESRSI.

A rappeler que l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry a été représentée par une délégation composée de Dr Mariama BEAVOGUI, VRR et Présidente de la délégation ; Prof. Fodé Mohamed SYLLA, Point Focal du projet INDIGO WP3 ; Dr Oumou KOUROUMA, Secrétaire Générale ; Prof. Mohamed Sahar TRAORE, Responsable Assurance Qualité ; Dr Mohamed Kerfalla CAMARA, Assistant-Rapporteur ; et Dr Taliby Dos CAMARA, Chargé de la Communication.