Enseignement Supérieur : La nouvelle Ministre Dr Diaka Sidibé veut une adéquation entre la formation et l’emploi !

Nommée mardi soir par le président de la transition, la nouvelle ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation a pris fonction ce mercredi 27 octobre. Au cours de cette cérémonie, Dr Diaka Sidibé a affiché sa volonté de prendre des mesures pour renforcer l’adéquation entre la formation et le marché de l’emploi.

Celle qui dirigeait jusqu’à mardi l’Institut supérieur des mines et géologie de Boké est la nouvelle patronne du département en charge de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation. Dr Diaka Sidibé, lors de sa prise de fonction, a fait observer une minute de silence à l’assistance en la mémoire des soldats tombés le 5 septembre 2021.

Elle a par la suite remercié le Président de la transition, Chef de l’Etat, le Colonel Mamadi Doumbouya et le Premier Ministre Mohamed Béavogui pour la confiance placée sur sa personne pour conduire le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation.

Dans son discours de circonstance, Dr Sidibé a laissé entendre qu’elle mesure « La portée de la mission que me confie le chef de l’Etat. Je m’efforcerai sous la direction et le leadership du Premier ministre, de l’accomplir avec humilité, détermination et abnégation. Cette mission sera accomplie avec toutes les composantes et tous les acteurs de notre département. »

Et de rappeler que « La qualité de l’enseignement et de la recherche définit l’état général de la société et la vie de ses populations. Une nation se bâtit à travers les découvertes de ses chercheurs. » A peine installée dans ses fonctions, elle annonce que ‘’nous devons définir la place de l’innovation dans notre système de formation et de recherche dans un monde caractérisé par l’accélération des défis climatiques, numériques et socio-économiques’’.

Elle invite ses collaborateurs à faire « très rapidement » l’état des lieux du système d’enseignement, de recherche et d’innovation. « Il faut mettre l’accent sur l’adéquation entre la formation et l’emploi, nous inscrire dans une démarche d’amélioration continue de nos infrastructures, d’équiper nos différents laboratoires des travaux pratiques et des recherches mais aussi valoriser les résultats de recherches, accélérer la formation des enseignants en nombre et en qualité, améliorer les conditions de travail de nos enseignants et de nos étudiants sur tous les campus universitaires. »

Pour y arriver, « Les reformes déjà engagées constitueront notre base de réflexion. Donc la collaboration de chaque acteur est sollicitée pour qu’ensemble, nous puissions transformer nos institutions d’enseignement et de recherche en institutions fortes, solides et intégrants l’innovation technologique. » a –t- elle promis.