Enseignement supérieur : Le lancement du concours pour l’accès à l’INP-HB à l’UGANC

Comme annoncé, le concours d’accès aux classes préparatoires de l’INP-HB (Institut national polytechnique Felix Houphouët-Boigny) de Yamoussoukro a été lancé le 27 août 2021, à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. La cérémonie s’est déroulée devant une délégation ivoirienne de l’INP-HB et des cadres du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. C’est le Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), Prof. Binko Mamadi Touré, Monsieur le Recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Prof. Doussou Lancinè Traoré, le VRE, Prof. Cheick Abdoul Baldé.

Depuis 2017, le concours se tient chaque année dans les différents pays africains. Il vise à   promouvoir l’excellence et à encourager les élèves à s’orienter vers les filières techniques, explique le Service  de communication et des relations publiques du MESRS.

« Au compte de cette année, ils sont 87 candidats guinéens à participer au concours, notamment des bacheliers de la session 2021 issus des sciences mathématiques et ayant obtenu les meilleures notes de cours durant les trois ans de Lycée ». Et de déclarer qu’une fois les résultats du concours proclamés, les admis bénéficieront d’une prise en charge entière par l’Etat guinéen pour leur formation en Côte d’Ivoire. »

L’INP-HB (Institut national polytechnique Felix Houphouët-Boigny) de Yamoussoukro est constitué de six grandes écoles, dont l’EDP (École doctorale polytechnique), l’ESCAE (École supérieure de commerce et d’administration des entreprises), l’ESI (École supérieure d’industrie), l’ESMG (École supérieure des mines et géologie).

L’Institut abrite également trois CPGE (Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles) : Biologique, Technologique et Commerciale. Celles-ci préparent les meilleurs bacheliers aux concours nationaux et internationaux.

Par ailleurs, le 20 août, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Aboubacar Sylla, a reçu en audience Dr Yaya Sangaré, le secrétaire gênant du FONSTI (Fonds pour la Science, la Technologie et l’Innovation) de la Côte d’Ivoire. Le but était de présenter les objectifs du FONSTI au ministre guinéen de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Mais aussi discuter d’une possibilité de partenariat afin d’intégrer la République de Guinée dans le réseau mondial de financement de la recherche scientifique et partager l’expérience ivoirienne en la matière.