UGANC : Atelier  de formation des Enseignants-Chercheurs sur le montage des projets du Centre d’Excellence Africain pour la PCMT à Coyah 

La salle de conférence d’une structure hôtelière de Coyah a servi de cadre pour la tenue de l’Atelier de formation des Enseignants-Chercheurs sur le montage des projets du Centre d’Excellence Africain pour la Prévention et le Contrôle des Maladies Transmissibles (PCMT) de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. C’était du 7 au 11 juin 2021. Le travail a regroupé  des responsables du Centre d’Excellence Africain (CEA) et des cadres et responsables de la Faculté des Sciences et Techniques et de la Santé (FSTS) dont le Doyen de la faculté, Prof. Mohamed Cissé au nombre de 35 participants.

 

Lors de la cérémonie d’ouverture des travaux, le 16 février 2021, le Directeur Général du CEA, Dr Alexandre Delamou, a pris la parole en adressant des chaleureux remerciements aux Autorités administratives de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry pour avoir facilité et soutenu la création et le fonctionnement du CEA-PCMT. Il a ensuite remercié les participants d’avoir accepté de prendre part à l’atelier.

Poursuivant son intervention, il a rappelé les résultats du dernier atelier qui était axé sur l’orientation des Enseignants sur les grandes lignes du projet et le plan de mise en œuvre du Centre d’Excellence Africain pour la Prévention et le Contrôle des Maladies Transmissibles (PCMT) de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Selon lui, ce dernier a permis d’améliorer la compréhension des stratégies et le plan de mise en œuvre. Après avoir énuméré les objectifs du présent atelier, il a invité chaque participant à donner le meilleur de lui-même pour le bon déroulement des travaux.

Dans son intervention, Madame le vice-Recteur, Dr Mariama Béavogui a indiqué : « L’honneur m’échoit, en ce jour solennel de lancement des travaux de l’Atelier de formation des Enseignants sur les techniques de montage de projets dans le cadre de la mise en œuvre du projet du Centre d’Excellence Africain pour la Prévention et le Contrôle des Maladies Transmissibles (CEA-PCMT) de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry ce, quatre mois seulement après la tenue d’un autre atelier axé sur l’orientation stratégique des Enseignants, du 16 au 20 février 2021, ici-même, dans cette salle, à Coyah. »

« En effet, vous n’êtes pas sans savoir que la mise en œuvre rapide du CEA-PCMT est un grand défi pour le l’UGANC et pour le Gouvernement guinéen en cette période de multiplication de maladies infectieuses dans notre pays et dans plusieurs parties du monde. Car, nous enregistrons, en plus de la pandémie à Coronavirus, le retour du virus Ebola et le virus Lassa dans notre pays, une situation qui nous interpelle en tant qu’Homme de sciences évoluant dans le domaine de la santé. » a-t-elle poursuivi.

Pour Dr Mariama Béavoqui, Est-il nécessaire de le rappeler que ces dix dernières années, le Gouvernement Guinéen, sous la conduite éclairée de Monsieur le Président de la République, le Prof. Alpha CONDE, le pays a connu la réalisation de plusieurs actions concrètes allant dans le sens de l’amélioration de la lutte contre toutes les formes de maladies infectieuses. Le Centre de Recherche des Maladies Infectieuses et l’Institut Pasteur de Guinée tous implantés à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, sont des parfaites illustration de cette problématique et constituent une belle opportunité pour le CEA-PCMT dans la mise en œuvre de certaines de ses composantes.

« Le Centre d’Excellence Africain pour la Prévention et le Contrôle des Maladies Transmissibles (CEA-PCMT) de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry financé par la Banque Mondiale et le Gouvernement Guinéen pour une durée de cinq ans (2019-2023) se fixe pour mission principale, améliorer durablement la prévention et le contrôle des maladies infectieuses transmissibles en Afrique Sub-Saharienne dont l’objectif principal est d’établir dans notre institution un programme régional d’Excellence en matière de formation et de recherche sur les maladies infectieuses transmissibles y compris les Maladies Tropicales Négligées (MTN) qui ont subi ces derniers temps de très lourds tribus à cause de la pandémie de la COVID-19 qui a focalisé tous les efforts de lutte de tous les Gouvernements du monde en 2020. » s’est-elle réjouie.

Avant de dire que cet atelier inscrit dans le programme de mise en œuvre du projet rentre bien dans le cadre de l’amélioration et du renforcement du partenariat entre les Enseignants- Chercheurs et les différents bailleurs, c’est pourquoi, le CEA-PCMT, á travers la commission mobilisation des ressources, a organisé cet atelier de renforcement de capacité pour les Enseignants-Chercheurs et leurs Assistants de la Faculté des Sciences et Technique de la Santé sur le partenariat et la mobilisation des ressources en faveur du projet.

 

Elle a terminé en disant : « J’en suis sûre que lors de cet atelier, les Enseignants-Chercheurs et leurs Assistants seront outillés sur les Techniques de Mobilisation des Ressources pour le Financement des Recherches au CEA-PCMT. Car, ils seront capables d’élaborer des plans de mobilisation des ressources et d’améliorer les méthodes de recherche de financement pour les projets de recherches en faveur du Centre d’Excellence Africain pour la Prévention et le Contrôle des Maladies Transmissibles.»

 

Lors des travaux, il a été question d’évaluer le contexte de création du CEA, les principes du projet CEA-PCMT, les objectifs du CEA, les axes stratégiques (renforcement de l’enseignement, la recherche, du partenariat et l’amélioration de la Gouvernance).

Au cours des travaux, des débats riches en enseignements ont été enregistrés au tour de tous les points du projet. Les participants ont eu une large compréhension des techniques de montage des projets notamment ceux liés au CEA-PCMT, entre autres.

Les travaux ont pris fin, le 11 juin 2021, avec des recommandations permettant l’atteinte des objectifs du CEA-PCMT.