Mise en œuvre du Projet INDIGO : Monsieur le Recteur reçoit une délégation française à l’UGANC

Dans le cadre de la mise en œuvre du Projet INDIGO (Internationalisation et Développement des Indicateurs pour une meilleure Gouvernance) de l’Enseignement Supérieur Guinéen, notamment dans sa composante WorkPackage 3 (WP3), une délégation française a effectué une mission de travail, à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC), le lundi 14 décembre 2020.

Cette délégation a été reçue dans la Salle de Conseil par Monsieur le Recteur, Prof. Doussou Lancinè Traoré, en compagnie de tous les membres du Projet INDIGO WP3.

La délégation française était composée de Dr Annie Soriot, la cheffe de mission et la cheffe de Projet INDIGO, Monsieur Julien Fremont et Monsieur Mathieu Simon.

Les travaux  ont commencé par une présentation individuelle de tous les cadres présents, avant que Monsieur le Recteur, Prof. Doussou Lancinè Traoré, ne prenne la parole pour souhaiter la bienvenue à la délégation sur la terre africaine de Guinée. Il a rappelé que depuis leur séparation lors du lancement du séminaire à Paris ce, malgré la pandémie de la COVID 19, l’équipe du Projet INDIGO WP3 travaille dans sa mise en œuvre. Avant de demander à la délégation l’objectif de leur mission à l’UGANC.

En réponse, la Cheffe de mission, Dr Annie Soriot, a demandé de faire l’état des lieux du niveau d’avancement du Projet dans sa composante WP3.

Prof. Fodé Mohamed Sylla, le point focal du Projet INDIGO à l’UGANC, a projeté un document qui retrace les activités réalisées depuis le lancement à Paris jusqu’à nos jours ainsi que les perspectives car, selon lui, l’exécution de la composante WP3 commence seulement en février 2021.

En effet, les travaux de WP3 sont consacrés au « Renforcement des compétences des personnels, des autorités publiques et des universités en matière d’Assurance Qualité et de planification de projets d’établissement » avec pour mission, entre autres:

-Organisation de la formation modulaire,

-Rapport de la formation modulaire,

-Organisation de l’atelier interactif de formation à l’échelle locale,

-Rapport de l’atelier interactif de formation à l’échelle locale.

Deux universités sont sur cette tâche, à savoir, l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (Coordinateur) et l’Université Européenne Viadrina en Allemagne (Co-coordinateur).

Les missionnaires ont demandé de leur faire parvenir tous les documents ou les publications dans le cadre de la mise en œuvre du projet. Séance tenante, le chargé de la Communication de l’Institution et membre du projet, Dr Taliby Dos Camara, a envoyé le lien de l’article sur le lancement officiel du projet à Paris publié sur le site www.uganc.edu.gn ainsi que le format pdf du magazine Gamal Info numéro 16 en cours d’impression dans une imprimerie de la place.

Quant à Dr Annie Soriot, elle a fait la présentation sur les démarches effectuées par son équipe dans le cadre de la mise en place du Projet INDIGO jusqu’à la signature des contrats et conventions avec les Institutions partenaires, la validation du plan Qualité des WorkPackages (WP 1 à WP8), la date de démarrage du Projet ainsi que les exigences liées au respect des échéances pour chacune des composantes (WP) dans la mise en œuvre du projet car, les décaissements sont liés à l’avancement du Projet INDIGO dans tous les WorkPackages.

Il  a aussi été demandé l’appropriation de l’Espace Numérique de Travail (ENT) par tous les membres du projet pour une meilleure gestion. Ainsi, les objectifs de 2021 axés sur l’organisation d’une série de séminaires en Guinée et en Europe seront donnés en présence de toutes les Universités partenaires, entre mai et juin 2021.

 

Par la suite, il y a eu la présentation des focus sur l’UGANC sur les attentes du projet et le rappel financier et administratif, par la délégation.

La seconde phase de la rencontre était axée sur la gestion du Service de la Scolarité et les Ecoles Doctorales de l’UGANC.

S’agissant de la Scolarité, le Directeur Général, Mr Mamady Doumbouya, a expliqué à la délégation le fonctionnement de son service, le profil des cadres qui y travaillent ainsi que la gestion des inscriptions, les relevés de notes et les diplômes. Afin d’éclairer la lanterne de la délégation, plusieurs questions avaient été posées et des réponses apportées.

 

Pour les deux Ecoles Doctorales (Sciences de la Santé, Vie et Environnement, et Sciences et Techniques), le Prof. Alexandre Richard et Prof. Mamadou Kabirou Bah respectivement Directeur Général de l’Ecole Doctorale Sciences et Techniques et Directeur Général Adjoint de l’Ecole Doctorale Sciences de la Santé, Vie et Environnement, ont expliqué à la délégation les difficultés liées à la mise en place des programmes cohérents et le fonctionnement des Ecoles car, ils ont besoin des expertises, des références dans la sous-région, au Maghreb et en France, notamment pour faire assoir une formation de qualité respectueuse des exigences Assurance Qualité.

A rappeler que le coup d’envoi du Projet INDIGO a été donné lors du séminaire de lancement officiel en février 2020, à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, à Paris en présence d’une vingtaine de représentants des Institutions partenaires au cours duquel, les échanges ont porté sur les modalités de démarrage et les aspects techniques relatifs à la mise en œuvre du projet. L’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry a été représentée par Monsieur le Recteur, Prof. Doussou Lancinè Traoré, Prof. Fodé Mohamed Sylla et Monsieur Mamady Douno.

La rencontre a pris fin par la visite du bureau flambant neuf du Projet INDIGO de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et la photo de famille.