Troisième Conseil d’Université de l’année universitaire 2019-2020 : le bilan de la reprise et les préparatifs pour la rentrée des étudiants des classes intermédiaires !

Sur convocation de Monsieur le Recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, le Prof. Doussou Lancinè Traoré, à cause de la pandémie de la COVID-19, c’est la salle des fêtes qui a servi de cadre, le 3 septembre 2020, à la tenue du troisième Conseil d’Université de l’année académique 2019-2020 de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

A cette occasion, tous les responsables de l’Institution étaient présents, à savoir, outre Monsieur le Recteur, Prof. Doussou Lancinè Traoré, messieurs et mesdames le vice-recteur chargé des études, Prof. Cheick Abdoul Baldé, la Secrétaire Générale, Dr Oumou Kourouma, Madame le Vice-recteur chargée de la recherche, Dr Mariama Béavogui, le Directeur Général du CERE, Prof. Amirou Diallo, le Directeur Général de l’ISAU, Dr Siné Diakité, le Directeur Général de l’Herbier National, Dr Sékou Magassouba, le DRH, la Directrice administrative et financière, l’Agent comptable, les Doyens des Facultés des Sciences et des Sciences et Techniques de la Santé, le Directeur de la Scolarité, les Directeurs généraux de l’Institut Polytechnique, du Centre d’Etude et de Recherche en Environnement, Projets et Planification, le Responsable du service des Relations Extérieures, Coopération Scientifique et Technique (RECUST), le Directeur des Etudes Avancées et la Directrice de la Bibliothèque Universitaire, des chefs de département et le responsable du Service de l’Information et de la Communication.

Quatre points étaient inscrits à l’ordre du jour :

  • Informations générales ;
  • Délibération des résultats de fin d’études des étudiants sortants;
  • Préparatifs de la rentrée des étudiants des classes intermédiaires dans les conditions sanitaires;

Au titre du premier point inscrit à l’ordre du jour, Monsieur le Recteur, Prof. Doussou Lancinè Traoré a donné de larges informations sur, entre autres : le projet de mise en œuvre d’une étude diagnostique sur la faisabilité de l’Espace Numérique de Travail (ENT) au sein de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry avec l’appui du Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France en Guinée et en Sierra Léone. L’ISFAD spécialisé dans le secteur est chargé de réaliser cette étude. L’équipe d’experts en charge de l’étude se rendra dans les services retenus pour la collecte des données en deux jours ouvrables, les 7 et 8 septembre 2020. Le DG de l’ISFAD aurait promis qu’un questionnaire leur sera envoyé par mail.

De la lettre circulaire du Directeur du Bureau de Stratégie et de Développement du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique faisant objet d’une campagne de collecte des données statistiques au niveau des Institutions d’Enseignement Supérieur et des Centre de Recherche (IES/CR). Les missionnaires qui seraient déjà dans les murs de l’Université, Monsieur le recteur a invité tous les services concernés de leur faciliter les tâches.

Prof. Doussou Lancinè Traoré a informé de la lettre circulaire du Secrétaire Général du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique relative à l’organisation d’une cérémonie de reconnaissance au Chef de l’Etat, le Prof. Alpha CONDE. L’aspect mobilisation est demandé à tous les Enseignants-Chercheurs particulièrement  à ceux de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Monsieur le Recteur a aussi informé sur les travaux de rénovation et d’extension de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry qui sont à ce jour, entièrement financés. La société GUICOPRES est chargée d’exécuter les travaux. La construction des trois nouveaux bâtiments est déjà achevée et ils peuvent être occupés. Il s’agit du Bloc Administratif Président Al Sisi, la Scolarité et le Bloc d’études. Tous les autres bâtiments de l’institution seront rénovés y compris l’achèvement de celui du futur Centre Information (ndlr : commencé il y a plus de 15 ans). Ensuite, il est prévu la construction d’un Palais des Sports et d’un Restaurant Universitaire sur le terrain rouge. Les blocs Zappa et Bissandougou seront rénovés et remis en état de logements pour les missions d’enseignements.

Ainsi, Monsieur le Recteur a demandé à chaque Faculté et Direction de désigner deux cadres pour travailler avec le Service de Planification et Projet sur le schéma (plan de modification) d’évolution des bâtiments appelés à être rénovés.

Dans le même ordre d’idées, Prof. Doussou Lancinè Traoré a également informé le Conseil, la création d’un Institut de Chemin de Fer à l’Université, avec l’aide d’une Université Chinoise des Chemins de Fer. Une délégation de cette Université aurait déjà fait le déplacement à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry pour les études de faisabilité. La partie Chinoise serait déjà prête en termes de construction et d’équipement. L’Institut de Chemin de Fer disposera de deux types de formation : une formation spéciale de deux ans pour les sociétés et une formation de quatre ans pour le Projet Simandou. Les sortants de cette école seront directement employés par les sociétés minières qui ont des projets de construction de chemins de fer. La première promotion sera recrutée dès l’ouverture prochaine des classes (année universitaire 2020-2021).

Enfin, Monsieur le Recteur, Prof. Doussou Lancinè Traoré, a demandé aux Facultés et Directions, de réfléchir aux capacités d’accueil des nouveaux étudiants bacheliers, afin d’éviter tout problème. Il a rappelé que l’année dernière, les Départements techniques qui forment les techniciens capables de se prendre en charge après leur formation n’ont pas tous reçu d’étudiants.

Au deuxième point inscrit à l’ordre du jour relatif à la délibération des résultats de fin d’études des étudiants sortants, Monsieur le Vice-recteur chargé des études,  Prof. Cheick Abdoul Baldé, a fait un rappel que les notes de L1, L2 et L3 devaient être déposées avant le 31 juillet 2020 à la Scolarité. Il a donné la parole au Directeur Général de la Scolarité. Ce dernier a donné de larges informations sur la réception des notes des différentes écoles de formation à l’université. Ainsi, tous les responsables des écoles ou les représentants ont donné la situation des admissions. Par exemple, à la Faculté des Sciences et Techniques de la santé, les rapports sont lus par les Chefs de Départements : 83,16% d’admis pour  les Sciences Médicales, 100% d’admis pour Odontostomatologie et 90% d’admis pour les Sciences Infirmières. Au Centre Informatique 47,6% d’admis.

Après la présentation des rapports pour l’ensemble des Facultés et Direction, Prof. Baldé a remercié tous les Enseignants-Chercheurs pour la mobilisation pendant cette première étape de reprise des cours.

S’agissant du troisième point relatif aux préparatifs pour la rentrée du deuxième groupe pour les classes intermédiaires, Monsieur le Vice-recteur chargé des Etudes a annoncé 66 groupes pédagogiques devant être repartis en 44 salles de classe.

En prenant la parole pour la circonstance, Madame le Vice-recteur chargée de la recherche et présidente du comité sanitaire, Dr Mariama Béavoqui a donné des informations relatives aux dispositions prises pour le respect des mesures barrières à l’intention de ce deuxième groupe. Elle a annoncé les mêmes mesures connues depuis l’annonce de la pandémie de la COVI-19: l’accès de l’Université est synonyme de prise de température, le lavage des mains à la rentrée et devant chaque salle de classe et le port de masque.

Monsieur le Recteur, Prof. Doussou Lancinè Traoré a, en outre, rappelé la lettre de la Société Oust Africaine de Chimie (SOACHIM) adressée à Monsieur le Premier Ministre, Dr Ibrahima Kassory Fofana. Selon celle-ci, la SOACHIM entend décerner un prix honorifique à Monsieur le Président de la République pour la contribution au développement des Sciences et de la formation.

Dans le titre des divers, Prof. Cheick Abdoul Baldé a présenté le Plan stratégique de la Faculté des Sciences et Techniques de la Santé pour la période 2020-2024.

Il a y eu remise de kits sanitaires contre la COVID-19 à Monsieur le Recteur par Monsieur Mamadou Hafiziou Barry, porte-parole de l’ONG-IPED (Initiative pour la Perspective du Développement Durable).

La rencontre a pris fin à 12 heures 15 minutes dans la joie.