Ouverture de l’atelier de Révision du curricula de formation du Master Nutrition-Santé à l’UGANC

DSCF1699Un atelier de deux jours (11 au 12 décembre 2015) organisé par l’Unicef Guinée conjointement avec le Département de Biologie a eu lieu dans salle de conférence de l’UGANC-Hôtel de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry sur la « Révision du curricula de formation, d’orientation et du renforcement de capacité des formateurs du Mastère Nutrition-Santé du département de Biologie. »

Cette grande rencontre scientifique et technique a regroupé 50 participants dont entre autres, les enseignant-chercheurs et étudiants de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry et de l’Ecole Supérieure du Tourisme et l’Hôtellerie de Kipé. Elle a connu la présence de Monsieur le Recteur de l’Université, Dr Doussou Lancinè Traoré, la Directrice Générale de l’Ecole Supérieur du Tourisme et de l’Hôtellerie de Kipé, Dr. Fanta Touré, Dr. Lipoli-Pé Kolié, chef de département de biologie, Dr. Demba Magassouba, Directeur du Master de Biologie, Prof. Mamadou Kabirou Bah (CERE), Dr. Ahmadou Sadio Diallo, secrétaire scientifique du Master de Biologie, Dr. Ahmed Ayoya, représentant de l’Unicef, Dr. Ismaël Téta chargé de la Nutrition à l’UNICEF, Dr. Ahmet Béchir facilitateur à REACH international, Dr. Jean Max Beaulière, Dr. Pascal Bonimy, Dr. Odia Sanoh, Dr. Sidikiba Sidibé et Dr Kandia Diallo.

dr doussou lancine

Comme à tout seigneur, tout honneur, la rencontre a été introduite par Monsieur le Recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Dr. Doussou Lancinè Traoré : « La tenue de cet atelier témoigne non seulement de la vitalité scientifique de notre institution mais aussi et surtout de l’ouverture sans cesse croissante de l’université de Conakry aux différents partenaires du développement. Comme vous allez-le constater, la Nutrition-Santé est une interface où interviennent de nombreux acteurs parmi lesquels les biologistes, les Médecins, les Pharmaciens, les sociologues, les économistes, etc… Tous ces acteurs concourent pour lutter contre la malnutrition sous toutes ses formes à travers le monde. Cependant, celle-ci continuera toujours à poser des problèmes complexes à la population que maints spécialistes sus cités vont tenter de maîtriser en s’attaquant directement aux problèmes par la prise en charge des malnutris et indirectement par la formation et le renforcement des capacités  des agents chargés de la nutrition.» a-t-il dit.

Il a terminé en disant que « Cet atelier est venu à point nommé en ce sens qu’il permettra non seulement de réorienter ce Master mais aussi et surtout de prendre en compte la formation des agents chargés de la nutrition, les normes internationales et les exigences du Marché de travail. »

Ensuite, ce fut le tour du chef de Département de Biologie de prendre la parole. Dr Lipoli-Pé Kolié a indiqué que « le Master de Biologie est le fruit de la mise en œuvre de la ligne directrice de la Licence Mastère Doctorat en République de Guinée. Ce Master est logé au Département de Biologie de la Faculté des Sciences, sous tutelle du Service des Etudes Avancées rattaché au Vice Rectorat de la Recherche. »
DSCF1701Il a été créé en 2012, suite à la mutation opérée lors du passage du DEA de Biologie au Mastère de Biologie. Il comporte 3 concentrations : la Biologie Environnementale, la Biotechnologie et la Nutrition-Santé.

Il a terminé en remerciant le Recteur de l’Université et les autorités administratives et scientifiques à tous les niveaux pour les efforts louables consentis pour la qualification de l’enseignement en République de Guinée ; le Représentant de l’UNICEF, Dr. Mohamed Yoyo pour avoir répondu à toutes les sollicitations pour créer cet atelier ; le Chef de division alimentation et nutrition Dr. Mamadi DAFFE pour l’appui institutionnel auprès de l’UNICEF et les Partenaires techniques et financiers et les ONG pour avoir répondu positivement à notre appel.

Enfin, ce fut l’intervention du représentant de l’Unicef, Dr. Ahmed Ayoya, « Je suis profondément ravi et très honoré de voir une telle mobilisation autour du développement des capacités en Nutrition ici à l’UGAN. Ce jour sera désormais un repère inoubliable dans le combat contre la malnutrition en République de Guinée, car il s’agit de la première mobilisation des acteurs de tous les horizons (Universités, Gouvernement, système des Nations Unies, Société Civile…) autour de la formation des futurs nutritionnistes de la Guinée. »

En effet, la malnutrition dans ses diverses formes demeure la principale cause sous-jacente de la mortalité infanto-juvénile en Guinée – elle freine la croissance économique et perpétue la pauvreté dans le monde.
DSCF1720En effet, la dernière enquête Nutritionnelle nationale à laquelle bon nombre d’étudiants ont participé, révèle que la malnutrition chronique affecte 25% des enfants guinéens. Un peu plus de 2/3 des enfants et des femmes sont anémiés et à peine le quart des nouveaux nés sont allaités exclusivement. Plus préoccupant encore est la paucité des ressources humaines qualifiées dans le pays.

« Ce partenariat pour la formation et la recherche axé sur l’encadrement des étudiants et le renforcement de capacité des formateurs du Master en nutrition santé de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, s’inscrit en droite ligne dans la circonscription de ce fléau qui est la malnutrition infantile. » a-t-il ajouté.