Technologie de l’information à l’université guinéenne: le Prof. Alpha Condé fait le lancement du projet « Un étudiant, une tablette » à l’Université de Conakry

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
L’AUDITORIUM DE L’UGANC AVEC LE PRG

Organisée par le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique sur l’Initiative présidentielle, la cérémonie du lancement du projet « Un étudiant, une tablette» a eu lieu ce lundi 5 octobre 2015 dans l’auditorium de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

Ce grand événement historique placé sous le haut patronage du président de la république, Prof. Alpha Condé, a connu la présence de monsieur le ministre d’Etat, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Bailo Télivel Diallo, le secrétaire général du département, Prof. Diakité, le directeur national de l’enseignement supérieur, Prof. Momo Bangoura, de monsieur le Recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Dr Doussou Lancinè Traoré, les recteurs et directeurs généraux des institutions d’enseignement supérieur publiques et privées, des enseignements-chercheurs et chercheurs, des étudiants venus de toutes les institutions d’enseignement supérieur, ainsi que des partenaires comme Orange Guinée, l’institution de micro-finance Jatropha SA.

 

ACMonsieur le Recteur de l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Dr Doussou Lancinè Traoré a, dans son allocation de bienvenue à Monsieur le Président de la République, le prof. Alpha Condé, à Madame la Première Dame de la République, Madame Djnènè Condé, la délégation présidentielle ainsi qu’à l’ensemble des personnalités, enseignants-chercheurs, chercheurs, personnel d’appui et étudiants.

 

« Excellence Monsieur le Président de la République, l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry qui vous accueille aujourd’hui est le symbole même de la souveraineté de notre nation. » a-t-il commencé avant de rentrer dans l’histoire de la création de la première institution d’enseignement supérieur du pays.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
TABLETTES SINCERY EXPOSÉES

« En effet, les dirigeants de la jeune République fondée le 2 octobre 1958 ont vite compris que la véritable indépendance de la Guinée au sortir de l’ère coloniale passe inéluctablement par le développement économique. Pour y parvenir, il fallait prioritairement former des cadres dans tous les domaines. C’est ainsi que fut créé l’Institut Polytechnique de Conakry en 1962. » a-t-il dit.

 

Selon toujours le Recteur, de 1962 à nos jours, l’enseignement supérieur guinéen a connu une série de transformations organisationnelles au niveau des structures, des objectifs et des missions.

 

Selon Dr Traoré, l’évolution de l’université de Conakry s’est faite par étapes et s’est traduite ces derniers temps par la création de plusieurs institutions d’enseignement supérieur et de recherche tant publique que privées dont 17 université publiques et une quarantaine dans le secteur privé qui constituent la communauté universitaire guinéenne.

 

Etudiants« Votre initiative ‘’Un étudiant, une tablette’’ est une démonstration de volonté d’engager l’Université Guinéenne dans le concert des nations modernes par l’acquisition et la maîtrise des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC). Le projet ‘’Un étudiant, une tablette’’ traduit également votre souci constant de justice et d’équité car, ce dispositif permet de donner à chaque étudiant la possibilité d’étudier sans frontières.» a indiqué Dr Traoré.

 

Il a poursuivi en disant que l’acquisition des nouvelles technologies permettra aux Institutions d’Enseignement Supérieur et de Recherche de s’impliquer d’avantage dans la conception et la mise en œuvre des stratégies de développement devant faire de la Guinée, dans les années à venir, un pays émergent conformément à la vision du Prof. Alpha Condé.

 

Il a terminé en disant : « Nous vous rassurons que l’université guinéenne jouer  a le rôle de locomotive du développement durable de la Guinée et lui fera prendre le leadership qu’elle mérite dans l’industrialisation de la sous-région, donc de l’accomplissement du rêve africain. Le barrage hydroélectrique de Kaléta, précurseur de Souapiti, est le témoignage de cette vocation pan-africaniste. »

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
REMISE DES TABLETTES AUX RÉCIPIENDAIRES PAR LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Ensuite ce fut le tour du ministre d’Etat, Bailo Télivel Diallo de prendre la parole pour présenter le projet. Il a indiqué que le projet Sincery, « un étudiant, une tablette », est une composante de l’Initiative Présidentielle pour les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication appliquées à l’Enseignement. Il est le fruit d’un partenariat public- privé entre le ministère guinéen de l’Enseignement Supérieur et de la recherche scientifique et l’institution de micro-finance Jatropha SA.

 

En effet, Sincery est une tablette didactique guinéenne qui permet aux étudiants d’avoir accès non seulement  aux cours des meilleures universités du monde mais aussi à plus de 100.000 ouvrages numériques et 500 cours élaborés par des professeurs guinéens de rang magistral et  à des plateformes d’apprentissage et d’évaluation en ligne.

 

L’objectif du projet est de mettre à disposition 25 000 tablettes Sincery qui seront directement connectés à un MOOC élaboré par l’Espace Numérique Universitaire et Scolaire (ENUS), partenaire du projet. Sincery, comporte une chaîne de valeur qui, à court terme, permettra la création de 1 000 emplois directs et la mise en place d’une unité de montage de la tablette à l’Institut Supérieur de technologie de Mamou.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
FEMMES DE L’UGANC JOIE

Après ce fut la réponse à six questions posées par six étudiants venus d’universités différentes. Le Président de la République, le Prof. Alpha Condé a assuré l’ensemble des étudiants et partenaires de l’université que l’objectif de l’Etat Guinéen est de doter à l’ensemble de ses populations l’accès à l’internet sur toute l’étendue de territoire national, pour les étudiants et les non étudiants car, le projet Backbone de la fibre optique (4 000 km) s’inscrit dans cette logique. Il a invité les étudiants à aimer la formation et la recherche. Pour lui, les étudiants et les enseignants guinéens sont retard dont-il faut nécessairement combler par le travail créateur.

 

La rencontre a pris fin par la distribution de tablettes à certaines étudiants et responsables de l’enseignement supérieur dans la joie et dans la convivialité.